AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


.
 

Partagez | 
 

 Les bienveillantes [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Claudine
Bras droit de Van Dalia


Messages : 195
Date d'inscription : 20/05/2011
Localisation : Dans une forêt de bambous !

Identitée
Race: Vampirette
Profession/Spécialité: Vice boss des vampires et vampirettes

MessageSujet: Les bienveillantes [FINI]   Ven 27 Mai - 20:49

Et elle alluma une cigarette. Une mauvaise habitude, nous direz-vous mais voilà, de son temps ce n’était pas encore le cas. Et elle n’avait jamais quitté « son temps ». Elle était piégée dans un monde dépassé, comme son roi et maître le préconisait.
Oui, Claudine était piégée. Piégée par son propre corps, qui restait là, comme figée dans ses 26 printemps sans pouvoir jamais vieillir, évoluer. Piégée par une époque révolue, où internet n’existait pas, où les vampires n’étaient que mythes et légendes, et où les humains régnaient sur le monde.
Oui mais voilà, les choses avaient bien changées et la petite Claudine aurait beau fumé comme un pompier, son immortalité de créature de l’obscure lui garantissait la vie sauve ! Quelle ironie ! Dans de telles conditions, pourquoi se priver de sa cigarette ?
Elle en tira une bouffée et scruta le décor autour d’elle. Au vu des poubelles éventrées sur le sol et des ténèbres relatives des lieux, elle se trouvait dans un de ces ruelles des bas quartiers de cette bonne vieille ville de Santana. « La nuit, tous les chats sont gris », disait le proverbe, mais c’était faux. La nuit était le royaume de Claudine et des siens, et ses yeux, habitués depuis près de trois décennies au noir distinguaient nettement couleurs et contours. Pourquoi était-elle là ? Elle n’aurait sû dire. Elle avait reçue une nuit de congé et avait décidé de faire un peu d’exercice, voilà tout. Elle n’avait pas faim, elle le sentait et de toute manière, ne se sentait pas d’humeur à aller à la chasse. Elle portait ses escarpins préférés, et ne tenait pas à les abîmer en courant où en marchant dans du sang frais.
Elle tira une nouvelle bouffée avant de contempler soudainement la cigarette et de la jeter au sol quelques mètres plus loin, le tout accompagné de la décision d’arrêter de fumer. Après tout, rien ne prouvait qu’un vampire ne pouvait pas mourir d’un cancer !





Dernière édition par Claudine le Ven 10 Juin - 16:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenifael Jeevas
Vampires Killeur


Féminin Messages : 118
Date d'inscription : 23/05/2011
Age : 24
Localisation : Indefini.

Identitée
Race: Humaine.
Profession/Spécialité: Je tue des vampires.

MessageSujet: Re: Les bienveillantes [FINI]   Sam 28 Mai - 7:09

    Ce n'était point une très bonne habitude à prendre de se balader dans les ruelles une nuit si humide et encore peuplé de vampire. Mais la jeune femme était très curieuse ce qui la poussait à jouer avec l'obscurité. Portant une veste en cuir et une robe noir allant jusqu'à ces genoux, elle commençait tout doucement à avoir des frissons. Les vampires sont rusés, ils savent ce que l'on redoute nous, les humains. Il y avait un temps de paix, ou humain vivait sans aucune crainte. Cependant... Un vampire du nom de VanDalia influença les hommes de la nuit, ce qui fit naître le siècle des vampires. Armée de son pistolet que son père avait jadis utilisé, Jenifael continuait son chemin dans les ruelles, essayant de se cacher derrière des voitures abandonnés ou autres. C'était calme... Bien trop calme. On n'entend rien, à par le vent qui soufflait des brises faisant voler des couches de poussière. On aurait pu se croire dans un de ses bon vieux films de mort vivant.
    Jenifael continuait son chemin avec son air étonnée. Effectivement, à cette heure la ville devrait être peuplé de vampire assoifé de sang ! Ont-ils une fête très spécial organisé par VanDalia? On n'en sait rien... Mais cela n'empêche pas la jeune femme de se tenir en position d'attaque. Elle entra dans une ruelle. Humide, sale et craseuse. Il faisait sombre donc, elle observa bien les ténèbres avant d'y entrer. Soudain, au fond de cette ruelle, elle aperçut une lueur rouge. C'était une cigarette ou l'on pouvait voir un visage. Etait-ce un humain ou un vampire? Ayant apprit à se méfier des choses, elle recula doucement puis, alla se mettre à genou derrière un carton, dans l'obscurité. Jenifael s'approchait lentement de cette chose.. Puis elle pu voir son beau visage. C'était une femme rousse au cheveux long et elle possédait une affreuse marque sur l'oeil gauche ainsi que sur le bras droit. La jeune humaine recula et alla rejoindre la lumière pour ensuite se plaquer contre un mur, respirant assez fortement à cette personne si étrange. Jenifael porta une minute son regard au loin. Elle fut étonnée de voir une fille se promener à l'autre côté de la route et Jenifael était à découvert ! Juste à côté de l'entré de la ruelle contre un mur blanc ! C'est balot... Bien jouer, Jenifael.

    - Mince mince mince ! ... Que dois-je faire papa?, demanda t-elle tout en regardant le ciel.

    Elle espérait en vint voir un signe du ciel. La jeune fille qui se balader à l'autre côté semblait saine, calme. Mais qui est-elle? Jenifael espérait en vint que cela ne soit deux vampires, sinon il y en aurait ! Des ennuis ! ... Jeni ne bougeait plus. Les yeux écarquillés. « Pourvu qu'elle ne me voit pas...» pensa t-elle. Mais si la jeune Jeevas bouge, il est serte qu'elle aura 95% de malchance d'heurter un objet et 5% de chance de s'en tirer. Pourtant elle ne devait pas rester ici à découvert, elle alla donc le plus vite possible se réfugier dans l'obscurité de la ruelle,heurtant un petit callout qui retentit contre une poubelle. Jenifael se mordit les doigts. « Non ! Non ! Je vais me faire repéré, bon sang ! », pensa t-elle, angoissée. La jeune Jeevas ne bougea pas pour autant, elle attendait ... Le bon moment... Pour enfin sortir seine et sauve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyra Sharo
Humain


Féminin Messages : 430
Date d'inscription : 29/06/2009
Age : 24

Identitée
Race: Humain
Profession/Spécialité: Aide là où elle peut

MessageSujet: Re: Les bienveillantes [FINI]   Sam 28 Mai - 14:42

10 H du matin. Lyra s'étira de tout son long. Elle ouvrit les yeux mais la fenêtre closes ne lui permettait pas de voir distinctement autour d'elle. Elle tâtonna de sa main le sol pour trouver son briquet et l'alluma en regardant autours d'elle. L'aire était lourde et elle commençait à avoir du mal à respirer. Elle avait encaissé des cartons autours d'une fenêtre d'un bâtiment désinfecté pour y passer la nuit. La fenêtre était obstruée par des planches de bois. Elle donna un coup de pied sur l'un des côtés et celui-ci s’effondra, tout comme le toit en carton. La lumière l'éblouis. Apres avoir poussé ces cartons, elle se leva doucement. Le bâtiment était petit mais les vampires ne venaient pas ici et elle n'aurait pas pu rentrer au QG car trop loin. Elle sortit du bâtiment après avoir pris son sac à dos. Il faisait déjà chaud, pas un nuage en vue.

Lyra était partit en dehors de la ville pour trouver de la nourriture, des objets utiles mais elle n'avait absolument rien trouvé. Pas d'animaux, pas d'objets utilisables. Elle revenait bredouille et c'était comme ça de plus en plus souvent. Les terres étaient dévastés, les habitations en ruines. Il y avait même des plantes qui commençaient à reprendre le dessus sur les immeubles. C'était magnifique mais sans grande utilité. La jeune fille s'assit sur un rocher et ouvrit son sac, elle prit un bout de viande séché et le mangea. Après être rassasié, elle décolla. En avant pour de nouvelles aventures ! Elle prit son couteau et sa boussole de sa poche et commença à marcher. Elle entama un autre chemin qu'à son habitude. Plus long mais aussi plus agréable, la ville n'était plus très loin alors elle pouvais se le permettre. Elle marcha tranquillement peut être 20 minutes puis s’arrêta vers le lac. Elle s'y rafraîchît et regarda le soleil, il tapait fort. La jeune fille sera rentré avant midi, elle avait le temps de prendre un bain. C'est ainsi qu'elle se déshabilla, lava ses vêtements et fit trempette dans le petit ruisseau. L'eau était fraîche mais avec la chaleur, elle était parfaite. Quand Lyra fut bien propre, elle retourna à la rive se sécher au soleil, un coup de bronzette ne pouvait pas faire de mal. Elle ferma les yeux, savourant la chaleur des rayons. Peut être une 20ène de minutes après, elle se leva et se rhabilla. En allant pour partir, elle aperçut au loin dans la forêt des points rouges. Un cerisier ? C'était trop beau pour être vrai. Elle s'en approcha en pénétrant dans la forêt. Le cerisier était au milieu d'une clairière, illuminé par le soleil, comme dans un rêve. Il était magnifique. Lyra marcha dans sa direction et s'arrêta à quelques mètres.
Un piège ? Elle avait vu toutes sortes de pièges de vampires mais jamais de la sorte. Le cerisier avait l'aire vieux et la terre autour semblait là depuis long temps. Et qu'allait s’embêter un vampire à déplacer un cerisier ?
Toujours sur ces gardes, faisant de petit pas en tâtonnant la terre, elle s'en approcha jusqu'à arriver à la distance de la 1ère cerise. Elle la cueillit, il ne se passa rien. Elle la sentit et goûta la moitié, sans grand résultat appart le gout délicieux et sucré de celle-ci. Bon bah une frayeur pour rien ! La jeune fille sortit de son sac un sac en plastique et commença à cueillir. Elle ne reviendrait pas bredouille finalement. Au final, son sac était plain. Avec le sourire aux lèvres, contente d'elle, elle repartit en direction de la ville. Midi passa. Elle devait plus être très loin, d’ailleurs les plus grands bâtiments commençaient à émerger mais son ventre gargouillait depuis bien 10 mn. Une cerise de plus ou de moi, ça n'allait pas se voir. C'est ainsi qu'elle s'assit au bord de la route et pris le sac à cerises. Elle en mangea une, puis deux, puis trois. Mais la troisième n'avait pas le même gout. Lyra la recracha de suite mais commençait déjà à se sentir mal. Elles étaient bien empoisonnées. Elle se leva d'un coup et mit ses doigts dans la bouche pour se faire vomir mais le poison était trop fort et ses yeux se fermèrent tout seul. Elle s’évanouit...

- Aïe !

Lyra ouvrit les yeux. Elle était par terre, sur le coté là où elle s'était endormie. Elle bougea doucement ses membre, pour voir si tout était opérationnel. Elle se leva. apparemment c'était juste un somnifère. Elle regarda derrière elle mais ne vit qu'un chemin sombre. Il faisait presque nuit, elle avait dû dormir toute l'après-midi d’ailleurs, elle en avait attrapé un coup de soleil. Il faisait trop sombre pour rentrer mais elle ne pouvait pas faire demi-tour car les vampires avaient surement vu qu'il manquait des cerises au cerisier. Elle devais donc obligatoirement aller en ville, si elle ne voulaient pas qu'ils la retrouvent. Son coeur commençait à battre plus fort, le stresse montait. Elle ferma le sac de cerise et le balança au loin. La jeune fille marcha d 'un pas vif, son couteau serré à sa main droite. Elle se retourna sans cesse, croyant entendre un bruit, voir une ombre. A la vie des premiers bâtiments, elle se mit à courir. L'entrée du QG était de l'autre coté de la ville mais il faisait trop nuit, on ne la laierait pas entrer, il fallait qu'elle se trouve une cachette pour la nuit. Passé le premier immeuble, le coeur battant, Lyra ralentit, se faisant plus discrète. Elle décida de s'installer dans la mairie. Elle n'était pas très loin et les vampires ne trouvaient aucun intérêt à y aller.
Plus qu'une rue. Lyra pressa le pas, courait presque en direction de la mairie. Le toit était déjà visible, elle était à côté. Elle prit le virage et heurta violemment quelque chose ce qui la fit tombé par terre. Elle se retrouva nez à nez avec un vampire aux yeux rose. Elle étouffa un cris et crut avoir une crise cardiaque. Le vampire n'eut pas dût réagir tout de suite et Lyra en profita pour partir en courent de l'autre côté. Elle prit un virage, et s’engouffra dans les ruelles sans se retourner. Un bruit se fit derrière elle, il était sûrement en train de la poursuivre. Elle était morte. Elle prit la droite et n'en pouvant vraiment plus s'arrêta. De toute façon elle n'allait pas survivre alors à quoi bon. Elle regarda derrière elle en reprenant son souffle mais il n'y avait personne. Elle marcha doucement le long de la rue, les oreilles grandes ouvertes. Un bruit retentit dans une rue en parallèle. Lyra vit une silhouette accroupie. Elle était trop petite pour être un vampire et semblait plus cachée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keisuke A. Katame
Membre du conseil de Van Dalia


Messages : 252
Date d'inscription : 21/05/2011

Identitée
Race: Vampire
Profession/Spécialité: Membre du Conseil

MessageSujet: Re: Les bienveillantes [FINI]   Sam 28 Mai - 19:57

    Keisuke était épuisé du travail qu'il avait a faire pour sa '' famille '' . Même s'il ne voulaient pas leurs parler , il devait bien mettre de l'ordre de temps en temps là-bas . Après deux bonne heures de travail , le soleil commençait a se coucher . Le vampire se leva et mit un long manteau noir pour ne pas faire fuir les humains une fois dehors . Il avait beau ne pas avoir faim , il voulait aller à la chasse ... Disons pour se divertir . Il prit de long couloir et sortit de cette demeure . Il marcha quelque temps en direction de la ville , la maison étant en milieu forestier . Le chemin n'aurait pas été tellement long s'il aurait un peu courut , mais il voulait en profiter pour réfléchir . Le conseil du roi devait se réunir le lendemain , même s'il n'en avait pas envie , il devait y participer . En ces moments là , il valait mieux éviter d'énerver le roi , se se terminerait mal a tous les coups . Au milieu du chemin , il se rappela aussi que certains vampires avait placé un piège dans la forêt . Un cerisier magnifique avait exactement 89 cerises , 67 imprégnés de somnifère . L'idée lui vient de faire un petit détour là-bas pour voir si un humain avait mordu a l'hameçon . Il tourna immédiatement a droite et traversa la forêt . L'arbre n'était pas bien loin du chemin pour attiré l'attention , on pouvait aussi bien le voir du lac . Keisuke s'arrêta net à un pas du cerisier . Il commença a compter et à faire le tour de l'arbre pour compter le nombre de cerises . Un humain avait bien mordu à l'hameçon , '' Quel imbécile . '' se disait-il . L'odeur des cerises est forte , assez pour la sentir de très loin pour un vampire .


    Keisuke se mit en route pour la ville , il ne courra pas , mais marcha assez rapidement . Si l'odeur s'éloigne trop de lui , il ne pourra plus la trouver . Il slaloma entre les arbres , les branches et les racines , comme s'il connaissait par coeur la forêt . Après une dizaine de minutes il vit enfin les premiers grands bâtiments de Santana . Il ne ralentit pas , le début d'une route se fit voir à sa gauche , hors de la forêt . Il tourna net vers la gauche , encore ne évitant tout , pour arriver sur la route . Il ralentit enfin , il marcha comme un humain épuisé marche après une journée de marche . Il en profita pour mettre sa capuche . Avec si peu de lumière et son manteau noir , il passerait peut-être in-aperçut en ville . Ce n'est pas qu'il ne voulait pas se battre , mais sa cible avait priorité , il voulait voir qui pouvait être si bête de tomber dans un piège si évident , les autres ils ne voulait pas s'en occuper . Le jeune vampire s'arrêta . L'odeur allait dans deux direction : une dans un bâtiment et l'autre tout droit . Il se tourna vers le bâtiment et entra par ce qui semblait être un ancien mur porteur . Il regarda autour de sois , et , après un court moment , trouva un sachet avec des cerises . Elle avait donc remarqués l'effet des cerises . Il ressortit de là et continua sa route tout droit .Après cinq minutes de marche il faisait déjà nuit . La personne avait tournée a gauche il n'y a pas si longtemps , même presque a l'instant . Keisuke entra dans la ruelle et vit un contour d'une jeune femme . Il y avait si peu de lumière qu'un vampire non-modifié n'aurait même pas vu cette fille . Elle se retourna et le vit avant de s'enfuir hors de la ruelle . Le vampire ferma les yeux pour cacher sa présence et grimpa , à l'aide d'un mur , sur un toit . Il s'y avança jusqu'au bord pour voir la route et se descendit dans ses genoux . On voyait de l'autre coté une deuxième femme ainsi qu'un vampire dans l'ombre d'un ruelle . Deux vampires pour deux gibiers ... C'était un vampire de trop . Mais Keisuke avait le pré-sentiment que ces filles donneraient du fil a retordre à lui et à sa collègue vampirique . Peut-être se trompait-il , qui sait ? En tous cas , il décida de rester là , à regarder la suite des évènements .


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claudine
Bras droit de Van Dalia


Messages : 195
Date d'inscription : 20/05/2011
Localisation : Dans une forêt de bambous !

Identitée
Race: Vampirette
Profession/Spécialité: Vice boss des vampires et vampirettes

MessageSujet: Re: Les bienveillantes [FINI]   Lun 30 Mai - 14:29

Claudine lança négligemment sa cigarette au loin, avant de remarquer soudainement la présence d'une ombre non loin d'elle. Bien qu'elle ne douta pas une seconde de l'issue -favorable pour elle- de ce qu'une dispute ou autre pourrait donner, elle ne méritait en aucun cas que les escarpins que Van Dalia lui avait offert risquent un seul instant d'avoir des taches. Elle s'apprêta donc à repartir le plus discrètement que lui permettaient ses talons dans le sens opposé, quand un bruit à proximité la fit stopper net. Quelqu'un d'autre venait. Décidément, il était temps de mettre les voiles et de rentrer à bon port ! A pas de loup, elle commença à avancer dans la direction opposée, ses yeux rivés sur les hauteur d'un des immeubles qui les entouraient, scrutant les deux points roses incandescents qui brillaient tels des lanternes dans la nuit noire. Un vampire les guettait. Claudine poussa un discret soupire, blasée. C'était sa première sortie libre depuis des nuits et il ne lui avait fallut guère plus de 2 heures pour se mettre dans l'embarras, elle et ses chaussures. Évidement, un vampire ne tarderait pas à la reconnaitre mais certains aristocrates se montraient si collants et pompeux que la seule pensée de devoir chasser avec l'un d'eux lui donna quasiment l'envie de rendre le bras qu'elle avait grignotée au petit-déjeuner. Elle se remit en route à pas feutrés... Avant de shooter contre une vieille canette abandonnée, qui décolla et alla rebondir contre un mur avec de retomber contre la parois d'une poubelle en métal vide, le tout provoquant un bruit de ferraille à en réveiller un vampire en plein milieu d'un après-midi. Claudine fit un bond et se colla contre le mur de brique, les mains en l'air et la sensation d'avoir fait -si elle avait toujours un cœur- d'une crise cardiaque pendue aux lèvres.

- Oups.

Murmura-t-elle, affreusement gênée, avant de prier pour qu'aucune des deux silhouettes ne soient des humains, ou du moins des chasseurs de vampire, ce qui lui semblait de plus en plus probable. Elle redirigea son regard vers les deux points roses et ses sentiments changèrent brutalement. Ses escarpins étaient sa priorité, et une telle priorité méritait bien que l'on supporte un vieux vampire gâteux et prétention quelques heures...





Dernière édition par Claudine le Lun 30 Mai - 16:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenifael Jeevas
Vampires Killeur


Féminin Messages : 118
Date d'inscription : 23/05/2011
Age : 24
Localisation : Indefini.

Identitée
Race: Humaine.
Profession/Spécialité: Je tue des vampires.

MessageSujet: Re: Les bienveillantes [FINI]   Lun 30 Mai - 16:09

    J'avais pour l'instant du mal à comprendre correctement son caractère. En première vue, la jeune femme rousse semblait totalement gentille même qu'elle essayait sans doute d'éviter toutes rencontres en se lieu. Jenifael ne savait pas vraiment ou placer cette belle femme à présent. Elle possédait un physique magnifique tel un vampire mais cependant, des marques ideuses comme un humain qui aime se faire tatouer (genre motard). Jeni l'observait encore et encore jusqu'à ce qu'elle remarque sur le toit, une autre présence et cette fois-ci celle d'un vampire ! C'était sans aucun doute vue qu'on voyait légèrement l'une des canines blanches du jeune homme. Oui, vous allez vous dire « Elle voit de si loin?! »... En effet. Elle a le don de voir jusqu'à une certaine porté, un don qu'elle venait de découvrir à peine. Jenifael reprit sa concentration sur la jeune femme rousse qui en un instant, shoota dans une canette qui retentit sur la poubelle d'ou elle était cachée. Celle-ci tomba (la poubelle) par terre par la suite. Les yeux écarquillés, Jenifael releva doucement la tête vers l'humanoïde féminin avant de faire un petit sourire. La rousse semblait être également surprise, vue qu'elle était collée contre un mur et les bras en l'air en plus... Peut-être devrait-elle profiter de son apparence bizard pour lui faire croire qu'elle est un vampire?

    - Bonjour... Excusez-moi, je ne vous avait point vue, dit Jenifael l'aire gênée.

    Jenifael rangea délicatement et discrètement son arme dans une pochette accroché autour de sa taille mais possitionné sur ses fesses. La jeune fille au cheveux bleuté se redressa en l'espace d'un instant avant de refaire découvrir à la rousse un petit sourire radieux et innocent. Elle devait abosulement faire très attention à ce que l'on ne remarque pas les deux blanches de celle-ci, vue que Jeni ne possédait point de canine tel le jeune homme qui les observait. Jeni espérait même que les deux vampires puissent ne pas sentir son gêne d'humaine.

    - Je suis une vampire mais, je ne vous ferais rien sans aucun doute, je suis en ce lieu en paix. Mon occupation jusqu'à présent était de trouver un endroit tranquille pour dormir un instant. , continuait Jenifael d'un aire convaincante.

    Jenifael décida de reprendre un peu son chemin vers le fond de cette ruelle qui ne mènerait sans doute nul par. Mais ce qui l'énervait intérieurement c'était le jeune vampire qui les observait encore et encore par simple curiosité. C'est alors que la jeune fille releva son regard vers le vampire d'un aire agressif et purement provocatrice. Elle devait jouer un rôle pour ne pas se faire manger et repartir le plus vite posssible chez elle au manoir. Gardant sa main sur sa hanche, prêt de son pistolet, elle recula un instant en secouant sa tête afin d'enlever le brin de cheveux qui l'empêchait de voir mieux.

    - C'est bien mal polie petit vampire, de nous espionner ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyra Sharo
Humain


Féminin Messages : 430
Date d'inscription : 29/06/2009
Age : 24

Identitée
Race: Humain
Profession/Spécialité: Aide là où elle peut

MessageSujet: Re: Les bienveillantes [FINI]   Mar 31 Mai - 13:53

Il eu un blanc. Puis Une intonation métallique retentit dans la rue sombre. Lyra ne voyait pas grand chose, il faisait maintenant noir mais elle pouvait distinguer les yeux rose du vampire fixer la rue.
Lyra recula doucement, pas à pas le plus discrètement possible.
La fille accroupie se leva et parla à une personne que lyra ne voyait pas. Sa voie retentit dans l'obscurité, cassant le silence de mort. Lyra sursauta au son de la voie. Apparemment elle s'était trompée. C'était aussi un de ses ignobles monstres. Le coeur de Lyra battait à la charade, avec trois vampires contre elle, sa vie n'allait pas faire long feux. Elle frissonna mais les vampires n'avaient pas l'aire de s’intéresser à elle. Lyra recula encore, doucement jusqu'à arriver au croisement. Là, elle se retourna et commença à courir sur la rue en parallèle. Elle courut le plus vite possible, sans se retourner. Elle tourna dans les rues un peu à l'aveuglette mais reconnu où elle était. Non loin de bar The devil's. Elle se retourna, haletante mais ne vit que des rues sombres, noir et crasseuses. Pas de yeux roses en vue. Lyra tourna encore à droite et entra dans une grande boutique. La boutique était auparavant une boutique de luxe mais ressemblait plus à une décharge de bois qu'à autre chose. Des palettes étaient empilés dans des coins, quelques habits déchirés traînaient par terre et une petite lampe à huile illuminait le tout. Lyra s'en approcha et la prit. Elle se dirigea vers les cabines d’essayages et entra dans l'une d'elles. Elle posa la lampe par terre et souleva le tapis, une trappe s'y tenait. Elle l'ouvrit avec une clé spéciale en forme de pièce et s'y engouffra après avoir remis le tapis et avoir pris la lampe... Elle ne mourait pas aujourd'hui.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keisuke A. Katame
Membre du conseil de Van Dalia


Messages : 252
Date d'inscription : 21/05/2011

Identitée
Race: Vampire
Profession/Spécialité: Membre du Conseil

MessageSujet: Re: Les bienveillantes [FINI]   Jeu 2 Juin - 16:28

    " Quel beau spectacle ... " se disait Keisuke .

    La vampire était vraiment maladroite. Elle voulait s'enfuir et donne un coup dans une canette. Tout vampire devrait savoir qu'une canette fait un bruit atroce. Et en plus de ça, la canette fonça sur une poubelle. Elle se colla , les bras levés , au mur . Quel drôle reflex. Le jeune vampire aimait bien cette scène et ne s'occupa plus de sa proie. C'est alors que l'humaine essayait de se faire passer pour un vampire. Elle n'avait pas dut remarquer que la personne en face d'elle était un vampire. Il fallait en avoir du courage, ne savait-elle pas que presque tout les vampires peuvent discerner l'odeur du sang humain et celle du sang vampire? Elle devait être très mal informée. La rousse allait-elle la croire? Pouvait elle distinguer les deux odeur de sang? Keisuke était si profondément tombés dans la scène qu'il en remarqua pas que sa proie c'était enfuie. La, l'imposteur interpella le jeune vampire. Il se décida de jouer le jeu, cela pouvait devenir marrant. Il sauta du toit et se rattrapa gracieusement sur ses deux pieds. Il regarda en haut, il venait quand même de sauter d'assez haut. Il s'approcha doucement des deux individus, la tête baissée. On voyait juste une lueur rose sur son visage assombris pas l'ombre. Son manteau noir cachait son corps. Les deux individus devaient seulement voir la lueur rose s'avancer dans le noir vers eux. Il s'arrêta à quelques pas d'eux.

    - Je m'en excuse . Je m'y suis si habitué que je le fait sans en avoir l'intention .




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claudine
Bras droit de Van Dalia


Messages : 195
Date d'inscription : 20/05/2011
Localisation : Dans une forêt de bambous !

Identitée
Race: Vampirette
Profession/Spécialité: Vice boss des vampires et vampirettes

MessageSujet: Re: Les bienveillantes [FINI]   Sam 4 Juin - 12:36

Toujours plaquée dos au mur dans une attitude stupide, Claudine entendit la jeune femme qui se tenait accroupie lui adresser la parole en se levant. Elle se présenta elle-même comme une vampire -bien que sa voix soit totalement inconnue à Claudine- et d'après ses propos, elle devait prendre Claudine... Pour une pauvre petite humaine transie de peur. Cette dernière se sentit rassurée, et reprit une attitude descente qui saillait d'avantage à son rang, c'est à dire loin du mur.

- Me voilà rassurée ! Lança-t-elle avec un sourire, j'avais peur de devoir me battre et d'abimer mes escarpins neufs. Vous savez ce que c'est, nous autres les femmes tenons beaucoup aux divers éléments de nos tenues, surtout quand ils nous été offerts par des êtres chers...

L'image de Van Dalia s'imposa à son esprit, mais elle secoua la tête pour la chasser, agitant ses boucles rousses.

- Votre voix et votre apparence me sont inconnus. Vous n'êtes donc pas du château, vous que de plus, vous cherchez un endroit où dormir. Vous êtes un vampire indépendant ?

Cette fois, ce fut l'image de son créateur qui resurgit. Un homme fort et indépendant, qui n'avait ni Dieu ni Maître en ce monde, et qui vivait seul, exilé de tous...

- Je n'ai que rarement eu l'occasion de rencontrer des vampires indépendants.

Elle lui adressa un sourire charmeur et confiant. Toujours curieuse du monde qui l'entourait, elle préparait déjà mentalement une liste de question à poser à la jeune vampire, et voyait se dessiner le programme de sa nuit, qui lui promettait d'être riche en échange. Et dire qu'elle s'ennuyait à la perspective de cette nuit !

- Je n'ai pas faim. Voudriez-vous aller ailleurs pour discuter ?

Elle ne prêtait déjà plus aucune attention à l'autre vampire.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenifael Jeevas
Vampires Killeur


Féminin Messages : 118
Date d'inscription : 23/05/2011
Age : 24
Localisation : Indefini.

Identitée
Race: Humaine.
Profession/Spécialité: Je tue des vampires.

MessageSujet: Re: Les bienveillantes [FINI]   Sam 4 Juin - 22:16

    Elle l'observait en haussant un sourcil. La jeune femme rousse semblait totalement différente des autres buveurs de sang et c'est ce qui rassurait l'humaine au fond. Jenifael fit un geste négatif en indiquant un endroit au loin plutôt sombre. Il fallait absolument qu'elle regagne le Quartier Général avant de se faire manger par des vampires en manque. Le soleil venait enfin de se coucher, l'ombre gagnait déjà du terrain puis, le noir complet. Le seul réflexe de l'humaine était d'allumer un bout de bois qui traînait par terre à côté de la poubelle renverser. La rousse faisait encore plus peur légèrement éclairée qu'autres choses...

    - Hum, je vais plutôt partir, loin d'ici. J'ai plein de chose à faire mais, pourrions-nous nous rencontrer un autre jour peut-être? Histoire de parler des vampires nobles... Et qui sait? Du chef, je suis assez curieuse à son sujet.

    Jenifael souriait sans aucune gêne. Elle venait de terminer un sujet suspect par un commentaire débile sur le chef des vampires dont Jeni voulait absolument savoir son lieu de résidence afin d'aller le tuer. Mais bien sûr, elle savait que cela allait être difficile vue tout les gens qui se promène autour de lui...

    - Bien, je dois vous laisser. Je refuse de me faire enquiquiné par des vampires stupides. Au plaisir de vous revoir, Mademoiselle. , dit-elle avec un air enfantin.

    La jeune tueuse de vampire ne tarda point et courra jusqu'à la trappe la plus proche afin de rejoindre les autres humains au Quartier Général.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keisuke A. Katame
Membre du conseil de Van Dalia


Messages : 252
Date d'inscription : 21/05/2011

Identitée
Race: Vampire
Profession/Spécialité: Membre du Conseil

MessageSujet: Re: Les bienveillantes [FINI]   Dim 5 Juin - 10:47

    '' Vampire stupides ... '' . Les mots de cette humaine résonnaient dans sa tête .

    Vampire stupides . Keisuke était d'accord que la rousse soit stupide , mais pas lui . Il regarda la fille partir en courant . C'était vraiment une humaine , il avait raison , comme toujours . Un sourire se fit voir au coin de ses lèvres . Il regarda la rousse dans les yeux et s'approcha d'elle . Il la regarda encore mieux ... C'était une des esclaves actuelle de VanDalia , aussi son bras droit , il ne pourrait donc pas trop l'énervée , on ne sait jamais ce que lui ferait VanDalia . Il s'approcha encore plus d'elle et s'arrêta à deux pas d'elle . Il ferma les yeux et soupira .

    " Pour le bras droit de VanDalia , vous vous laissez vite berner . La prochaine fois , essayer de distinguer l'odeur de son sang . "

    Keisuke ne savait pas si elle pouvait le faire , mais il s'en enfichait . Il fit un demi-tour sur ses talons et marcha dans la ruelle sombre d'où il venait .


( Désolé , c'est très court . Je viens de me lever . TOT )


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claudine
Bras droit de Van Dalia


Messages : 195
Date d'inscription : 20/05/2011
Localisation : Dans une forêt de bambous !

Identitée
Race: Vampirette
Profession/Spécialité: Vice boss des vampires et vampirettes

MessageSujet: Re: Les bienveillantes [FINI]   Ven 10 Juin - 16:28

Claudine ne sourcilla pas. Elle écouta sans mot dire le vampire qui avait fini par ce montrer, et réalisa avec surprise que son visage lui était familier.
Il s'éloigna dans la nuit et eu tôt fait de disparaître dans la pénombre. Elle eu un sourire et contempla le ciel noir parsemé d'étoiles qui perçait entre les toits des buildings. C'était magnifique. Perdue dans une soudaine vague de nostalgie, elle resta là un moment, sans bouger, le nez en l'air, la tête dans les nuages.
Elle finit par détacher ses yeux de l'azur et contempla ses escarpins neufs, sa fierté de le nuit. Il n'y avait plus personne dans la ruelle, ni aux alentours. Elle devait partir. Si elle avait eu de la chance aujourd'hui, nul ne pouvait lui garantir qu'elle en réchapperait une deuxième fois.


- Il est possible que je sois naïve, Oh ! Membre du conseil, mais vous verrez qu'un jour, ma "facilitée à me laisser berner" me permettra de danser autour de votre cadavre déchiqueté par la fureur des Hommes...

Et, toute guillerette et prête à savourer cette nuit si mal commencée, elle s'éloigna en direction de l'artère principale de la ville, laissant derrière elle les ruelles, sombres et désertées.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les bienveillantes [FINI]   Aujourd'hui à 14:12

Revenir en haut Aller en bas
 
Les bienveillantes [FINI]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Lapis Philosophorum |Pierre| [PV Vanille] [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.:Tours:. :: « ARCHIVES :: « VERSION 2.0.-
Sauter vers: